Éclairage

Une communication qui crée la communion Enregistrer au format PDF

Mercredi 2 mai 2018 — Dernier ajout dimanche 7 octobre 2018
0 vote

Dans sa prière pour la journée de la communication, le Pape François écrit :  « Fais-nous reconnaître le mal qui s’insinue dans une communication qui ne crée pas la communion ».
Communication… Communion… deux mots à la fois si proches et si éloignés !

On n’a jamais autant parlé de communication qu’aujourd’hui, nous en savons quelque chose nous qui vivons au cœur des télécommunications, et qui avons vu fleurir sur une lande de chez nous, le Radôme et la communication par satellite qui a transformé notre façon de vivre.

Communication et communion : une même racine

Le dictionnaire nous apprend que jusqu’au 16e siècle les deux mots étaient synonymes et qu’ils ont la même racine : communicare qui signifie être en contact, en relation,mettre en commun. Au 16e siècle les termes se spécialisent et tandis que « communion » garde une spécificité religieuse, « communication » se sécularise. Ne disait-on pas de quelqu’un qui était excommunié, qu’il vivait une excommunication, c’est-à-dire une exclusion de la communauté, une sortie de la communion ?

La Bible une longue histoire de communication

L’histoire du Salut est une histoire de communication, la relation entre Dieu et son peuple n’en finit pas de se connecter, de se couper et de se restaurer. Tout commence à la Genèse : faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance (Gn 1, 26). le projet de Dieu sur l’homme est une communion à l’image de la communication établie par le Créateur. On connaît la suite et la rupture de la relation entre Dieu et l’homme jusqu’à ce qu’elle soit rétablie grâce à Moïse et aux prophètes. Les psaumes sont les témoignages des cris des hommes qui cherchent à rétablir la relation coupée avec un Dieu qui ne les abandonne jamais.

(c) Signis

Jésus, un communiquant

Comment communique-t-il ? Les évangiles nous montrent un homme de dialogue : Qui es-tu ? Que veux-tu ? Que demandes-tu ?, quelqu’un qui s’adresse à tout le monde et qui se fait proche, qui sait émouvoir et bouleverser par son message d’amour et de vérité qui libère.

Par lui le Verbe fait chair, la Parole de Dieu se communique dans l’histoire du Salut. C’est par Jésus que Dieu nous parle et entre en dialogue avec nous. C’est par Jésus qu’il devient un Dieu proche, visible : Qui m’a vu a vu le Père (Jn 14, 8-9). Quand nous voyons Jésus petit enfant, guérissant, pleurant, souffrant sur la croix, nous voyons Dieu !

Icône de la Trinité (Andrei Roublev)

Et nous ?

La communication qui met en œuvre la relation, crée la communion. C’est à cela que nous sommes appelés ! : La communion chrétienne, c’est l’union des fidèles entre eux, fondée sur leur union à Dieu. (Dom R. Le Gall, Dictionnaire de Liturgie) Le 27 mai nous fêterons la Sainte Trinité. La communication entre le Père, le Fils et l’Esprit-Saint n’est-elle pas la plus belle image de ce qu’est une relation de communion ?

Un traité de la communication

Je vous invite à lire ou à relire le premier chapitre de la première lettre de St Jean :

« Ce qui était depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, ce que nos mains ont touché du Verbe de Vie,nous vous l’annonçons.
… Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ. »
( 1Jn 1, 1 et 3)

Article du n°388 de mai 2018 du bulletin D’une rive à l’autre.