Un vague d’indignation qui soulève des interrogations Enregistrer au format PDF

Vendredi 20 mars 2009 — Dernier ajout mardi 4 juin 2019

L’énorme vague d’indignation qui n’en finit pas de bousculer l’Église suscite bien des perplexités. _Il y a d’abord cette petite phrase de Benoît XVI. Bien que corrigée dans sa version écrite, elle reste difficilement compréhensible pour celui qui l’entend spontanément qui plus est sortie de son contexte. À répétition ces derniers jours, et sur différents sujets, des communiqués du Vatican sont revenus sur ce qui avait été dit, prouvant par là que le langage n’était pas clair. Ces allers et retour, sans parler de la cacophonie des prises de position épiscopales, brouillent les esprits. On aimerait entendre d’emblée la seconde version c’est à dire reconnaître simplement que l’usage du préservatif peut s’imposer dans certains situations quand c’est la vie qui est en danger. L’inspiration du Christ appelle sans cesse à conjuguer l’exigence et la miséricorde.

Téléchargez le texte de l'article -  PDF - 124.8 ko
Téléchargez le texte de l’article

Documents à télécharger