Samedi 30 novembre 2019 : Veillée pour la vie Enregistrer au format PDF

Lundi 16 décembre 2019 — Dernier ajout jeudi 19 décembre 2019

Une soirée de partage et de prière autour du projet de loi de bioéthique.

Paroisse de la Bonne Nouvelle - 2019-12-15T18:22:00

Veillée pour la vie

Samedi 30 novembre à l’église St-Yves à Lannion

« Débarrassez-vous donc du mensonge, et dites la vérité, chacun à son prochain, parce que nous sommes membres les uns des autres. » (Lettre de Saint Paul aux Ephésiens, 4, 11)

C’est par la lecture d’un extrait de la Lettre de Saint Paul aux Ephésiens que s’est ouverte la veillée de prière, à l’invitation des paroisses de la Bonne Nouvelle et de Perros-Guirec. Partage et prière ont été les maîtres-mots de cette soirée, dont le sujet, grave s’il en est, était le projet de loi relatif à la bioéthique, actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale et au Sénat, et ses multiples enjeux.

Environ 70 personnes venues des 4 paroisses de la zone pastorale avaient répondu à cette invitation, qui visait à servir l’unité paroissiale en cherchant la vérité ensemble autour du Christ. Il semblait nécessaire en effet de rompre un silence trop souvent stérilisant en plaçant cette veillée sous le signe de l’écoute et du partage.

Ecoute tout d’abord d’extraits de la soirée du 16 septembre au Collège des Bernardins, lors de laquelle la Conférence des Evêques de France a livré ses réflexions et ses appels au discernement, via les interventions de Mgr de Moulins-Beaufort, Mgr Aupetit, Mme Lionel-Marie, et Mgr d’Ornellas. Ainsi, les multiples enjeux de ce projet de loi ont pu être analysés sous les angles juridique, médical, financier, anthropologique et spirituel.

Ecoute ensuite de ceux des participants qui le désiraient, invités à exprimer brièvement comment ils recevaient cette parole. L’assemblée s’est prêtée très volontiers à l’exercice, permettant de faire part souvent d’une inquiétude, d’une tristesse, d’une révolte quant aux conséquences, mais aussi parfois d’une surprise à la découverte de certains aspects du projet de loi moins médiatisés (en particulier la fabrication de chimères), et enfin d’une Espérance dans l’Eglise et de l’action de grâce pour ce moment d’unité partagé.

Enfin, c’est à l’écoute de la prière partagée, en adoration devant le Saint Sacrement, que s’est poursuivie la veillée sous la conduite du Père Mickaël et du Père Albert. Dans un grand recueillement, se sont alternées litanie pour la vie et prières personnelles nombreuses où les souffrances de notre humanité fragile et torturée ont été présentées au Seigneur, et les actions de grâce se sont multipliées. La veillée s’est achevée par la bénédiction du Saint Sacrement.

« Flirter avec le transhumanisme n’augure pas d’un monde fraternel » avait rappelé dans son intervention Mgr d’Ornellas , selon qui nous devons « recevoir le conseil de l’Esprit Saint, c’est lui que nous appelons selon notre foi chrétienne le Père des pauvres. Nous sommes des pauvres, devant toutes ces problématiques. »

Bien des participants ont emporté des pistes documentaires et exprimé leur joie d’avoir pu vivre ce temps d’information et de prière en communauté paroissiale.

La vidéo des extraits de la conférence des évêques aux Bernardins présentée à la veillée est disponible sur le site internet de la paroisse, ainsi que sur le lien ci-dessous pour l’intégralité de la conférence https://youtu.be/toxGW6eWXMA .

L’équipe d’animation de la veillée.