Le commentaire du jour

Samedi 30 mai 2020 : Jn 21, 20-25 Enregistrer au format PDF

Samedi 30 mai 2020 — Dernier ajout vendredi 29 mai 2020

Le disciple qui a vécu avec Jésus, a écrit cet évangile. Le témoignage d’une relation cœur à cœur qui l’autorise à relater une petite partie des dires et faits du Seigneur. La vie de Jésus dépassant ce que l’on peut en écrire.

Mais pour devenir disciple, il faut dire oui au suis-moi de Jésus.
Je suis le chemin, par et sur lequel tu trouveras la Vérité et la Vie : alors suis-moi !

Levy/Mathieu a dit oui !
Le diacre David a dit oui !
Le jeune homme riche a dit non, tristement !
Il retourne a ses affaires, a cette agitation qui voile le chemin du cœur.
Il le sent, et cela l’attriste : la joie du oui n’est pas entrée en lui !
Pierre lui-même, inquiet du sort de celui que Jésus aimait’, semble mettre une condition à son ’’oui’’ : je veux bien dire oui, mais alors, tout le monde pareil !

A-t-il compris a ce moment là que l’amour de Jésus ne se fractionne pas en fonction de chaque individu, mais est donné à chacun en plénitude !
Jésus nous dit : je t’aime, suis-moi !
Souvenons-nous du jour où nous avons dit un vrai je t’aime !
N’était-ce pas, en confiance, un suis-moi réciproque ?
Lorsque Thomas dira : mais nous ne savons pas où tu vas !, Jésus lui propose un chemin. Chemin d’amour, chemin de vérité, chemin de vie !

Seigneur, fais qu’aujourd’hui j’entende ton suis-moi !