Le commentaire du jour

Samedi 16 mai 2020 : Jn 15, 18-21 Enregistrer au format PDF

Samedi 16 mai 2020 — Dernier ajout vendredi 15 mai 2020

Voici un texte énigmatique à la première lecture. Quel est ce monde dont parle Jésus ? Y aurait-il deux mondes, le monde des hommes et le monde de Dieu ? Non bien sûr.

Dans le prologue de St Jean, il est écrit :  le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde… mais le monde ne l’a pas reconnu. Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu. (Jn 1,9-11)

N’est-ce pas là le nœud du problème ? Le monde créé par Dieu est un monde bon, mais la difficulté de notre monde c’est d’être incapable de recevoir le Christ parce qu’on ne le voit pas et on le connaît pas.

Jésus nous appelle à vivre un monde d’amour, de respect, de fraternité : Vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde Par notre baptême, nous avons été choisis, mais par nos refus nous basculons dans un autre monde, celui que Jésus nomme « un monde de haine » Il le dit à ses disciples non pour les décourager mais pour les préparer. Quelques versets plus loin qui ne sont pas dans ce passage , Jésus ajoute : Je vous dis tout cela pour que vous ne risquiez pas de tomber

La mission confiée aux apôtres par Jésus était de le faire connaître malgré les difficultés, les persécutions. Aujourd’hui nous avons la même mission : évangéliser par contamination, de proche en proche pour faire naitre, connaître, reconnaître le monde d’amour tel que Jésus le voudrait, et si possible sans masque, mais dans l’Esprit de vérité. Des pages nouvelles s’ouvrent à nous après ce temps de confinement, soyons enthousiastes (remplis de Dieu) pour aborder le monde autrement.