Nous avons une grande chance. Enregistrer au format PDF

Bulletin d’une rive à l’autre juin 2020
Mercredi 27 mai 2020 — Dernier ajout mardi 26 mai 2020

Nous allons reprendre doucement le rythme des messes dominicales. On le sait, ce sera très progressif. Pendant deux mois, nous avons vécu le manque. Les psychologues disent que le manque est nécessaire. Il nous permet de puiser en nous pour trouver l’essentiel. Oui, nous avons dû puiser en nous pour trouver la source. Nous avons pu, peut-être, découvrir ou redécouvrir le sel de notre foi dans une atmosphère empreinte de lenteur, sans les contraintes habituelles, une sorte de liberté retrouvée parfois. Pour d’autres, l’empêchement de circuler et de rencontrer les personnes aimées, ou la pluie d’informations dramatiques voire contradictoires pouvaient provoquer un malaise, une angoisse.

Nous chrétiens, nous avons une grande chance. Les épreuves sont là, comme pour tout le monde, et nous devons les vivre. Mais nous avons aussi un trésor, la Parole de Dieu gravée dans notre esprit en continu. C’est le chemin pour aller au plus profond de notre cœur, pour nous ancrer dans cette joie si particulière de l’amour du Christ qui donne une autre couleur à la vie et nous envoie vers les autres.

Bien sûr, nous cherchons un retour vers plus de normalité. Pourtant, on dit que toute crise est nécessaire parce qu’elle est le moment de l’opportunité, le kairos des grecs anciens. A nous de saisir cette opportunité ! A nous, en communauté, de discerner ce que nous voulons pour nous, notre paroisse, notre Eglise.

Les contraintes sanitaires nous invitent maintenant à beaucoup de prudence, notamment pour les plus âgés d’entre nous et ceux qui souffrent de certaines pathologies. Mais, nourrissons la Foi que ce manque d’Eucharistie a pu, a contrario, renforcer et soyons inventifs ! « Demeurez en moi, comme moi en vous ! » (Jn, 15), n’est-ce pas là le meilleur programme et le seul but ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Michèle Woiry-Colin, déléguée pastorale

Documents à télécharger