Neuvaine de Prière pour les vocations Enregistrer au format PDF

Samedi 25 avril 2020 — Dernier ajout dimanche 3 mai 2020

Pour nous préparer à la Journée mondiale de prière pour les vocations, en ce temps de confinement national dû à la crise sanitaire du COVID-19, les neuf diocèses de la Province de Rennes invitent les fidèles, les prêtres et les personnes consacrées à faire une neuvaine de prière entre le samedi 25 avril et le dimanche 3 mai 2020. Cette neuvaine peut être priée dans une démarche personnelle ou bien vécue en famille.

La neuvaine s’appuie sur le message du Pape François et le texte proposé pour la méditation de tous les catholiques du monde entier, la tempête sur le lac de Tibériade dans l’évangile selon saint Matthieu (14, 22-33). Elle propose un texte biblique qui éclaire différents points importants du message, et une prière composée par le Pape François.

Alexandre Joly
Eveque auxiliaire de Rennes

Retour Sommaire

Samedi 25 avril - Des disciples appelés à suivre le Maître de Nazareth

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence

« Il en est de même aussi dans le cœur des disciples, lesquels, appelés à suivre le Maître de Nazareth, doivent se décider à passer sur l’autre rive, en choisissant avec courage d’abandonner leurs sécurités et de se mettre à la suite du Seigneur. »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc (16, 14-20)

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. » Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu. Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

Notre Père

Prière pour les vocations de Mgr Moutel.

Seigneur Jésus, aujourd’hui comme hier, tu ne cesses d’appeler des jeunes et des adultes de tous âges à te suivre.
Entends nos communautés chrétiennes qui te prient avec confiance pour les vocations.
Éclaire, fortifie et soutiens ceux que tu appelles à t’aimer et à te consacrer leur vie pour le service des autres et pour l’annonce de ton évangile.
Nous te le demandons à toi qui es vivant pour les siècles des siècles !
AMEN
Retour Sommaire

Dimanche 26 avril – Nous ne sommes pas seuls

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence

« L’Évangile nous dit, cependant, que dans l’aventure de ce voyage difficile, nous ne sommes pas seuls. Le Seigneur, presqu’en forçant l’aurore au cœur de la nuit, marche sur les eaux agitées et rejoint les disciples, il invite Pierre à venir à sa rencontre sur les vagues, il le sauve quand il le voit s’enfoncer, et enfin, il monte dans la barque et fait cesser le vent. »

Livre des Actes des Apôtres (2, 42-47)

Les frères étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. La crainte de Dieu était dans tous les cœurs à la vue des nombreux prodiges et signes accomplis par les Apôtres. Tous les croyants vivaient ensemble, et ils avaient tout en commun ; ils vendaient leurs biens et leurs possessions, et ils en partageaient le produit entre tous en fonction des besoins de chacun. Chaque jour, d’un même cœur, ils fréquentaient assidûment le Temple, ils rompaient le pain dans les maisons, ils prenaient leurs repas avec allégresse et simplicité de cœur ; ils louaient Dieu et avaient la faveur du peuple tout entier. Chaque jour, le Seigneur leur adjoignait ceux qui allaient être sauvés.

Notre Père

Prière du Pape François

Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit,
donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle
et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation.
Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière.
Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel, afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux.
Marie, Mère et éducatrice de Jésus, intercède pour chaque communauté chrétienne et pour chaque famille,
afin que, rendues fécondes par l’Esprit Saint, elles soient sources de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu.
Amen.
Retour Sommaire

Lundi 27 avril – Jésus nous indique le rivage vers lequel aller

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence

« C’est le Seigneur qui nous indique le rivage vers lequel aller et qui, bien avant, nous donne le courage de monter sur la barque ; alors qu’il nous appelle, c’est lui qui se fait aussi notre timonier pour nous accompagner, nous montrer la direction, nous empêcher de nous échouer dans les écueils de l’indécision et nous rendre même capables de marcher sur les eaux agitées. »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (21, 1-7)

En ce temps-là, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment. Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples. Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien. Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau.

Notre Père

Prière du Pape François

Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit,
donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle
et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation.
Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière.
Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel, afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux.
Marie, Mère et éducatrice de Jésus, intercède pour chaque communauté chrétienne et pour chaque famille,
afin que, rendues fécondes par l’Esprit Saint, elles soient sources de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu.
Amen.
Retour Sommaire

Mardi 28 avril – Regard aimant du Seigneur

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
pprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence « Toute vocation naît de ce regard aimant par lequel le Seigneur est venu à notre rencontre, peut-être alors même que notre barque était en proie à la tempête. »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (20, 11-18)

En ce temps-là, Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

Notre Père

Prière du Pape François

Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit,
donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle
et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation.
Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière.
Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel,
afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux. Marie, Mère et éducatrice de Jésus,
intercède pour chaque communauté chrétienne et pour chaque famille, afin que, rendues fécondes par l’Esprit Saint,
elles soient sources de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu.
Amen.
Retour Sommaire

Mercredi 29 avril – « Courage, c’est moi, n’ayez pas peur »

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence « Quand les disciples voient Jésus s’approcher en marchant sur les eaux, ils pensent d’abord qu’il s’agit d’un fantôme et ils ont peur. Mais aussitôt Jésus les rassure par une parole qui doit toujours accompagner notre vie et notre chemin vocationnel : “Courage, c’est moi, n’ayez pas peur !”. »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean (20, 19-23)

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »

Notre Père

Prière du Pape François

Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut
et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit,
donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle
et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation.
Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière.
Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel, afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux.
Marie, Mère et éducatrice de Jésus, intercède pour chaque communauté chrétienne et pour chaque famille,
afin que, rendues fécondes par l’Esprit Saint, elles soient sources de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu.
Amen.
Retour Sommaire

Jeudi 30 avril – Un choix fondamental de vie nécessite du courage

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence « Le Seigneur sait qu’un choix fondamental de vie – comme celui de se marier ou de se consacrer de façon spéciale à son service – nécessite du courage. Il connaît les interrogations, les doutes et les difficultés qui agitent la barque de notre cœur, et c’est pourquoi il nous rassure : “N’aie pas peur, je suis avec toi !”. »

Livre des Actes des Apôtres (14, 21-28)

Paul et Barnabé annoncèrent la Bonne Nouvelle à cette cité et firent bon nombre de disciples. Puis ils retournèrent à Lystres, à Iconium et à Antioche de Pisidie ; ils affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. » Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui. Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent au port d’Attalia, et s’embarquèrent pour Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’œuvre qu’ils avaient accomplie. Une fois arrivés, ayant réuni l’Église, ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi. Ils passèrent alors un certain temps avec les disciples.

Notre Père

Prière du Pape François

Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut
et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit,
donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle
et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation.
Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière.
Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel, afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux.
Marie, Mère et éducatrice de Jésus, intercède pour chaque communauté chrétienne et pour chaque famille,
afin que, rendues fécondes par l’Esprit Saint, elles soient sources de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu.
Amen.
Retour Sommaire

Vendredi 1er mai – Dans la fatigue, le Seigneur nous tend la main

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence « Je connais votre fatigue, les solitudes qui parfois alourdissent le cœur, le risque de l’habitude qui petit à petit éteint le feu ardent de l’appel, le fardeau de l’incertitude et de la précarité de notre temps, la peur de l’avenir. Courage, n’ayez pas peur ! Jésus est à côté de nous et, si nous le reconnaissons comme l’unique Seigneur de notre vie, il nous tend la main et nous saisit pour nous sauver. »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu (14, 22-33)

Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul. La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire. Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C’est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier. Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c’est moi ; n’ayez plus peur ! » Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c’est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. » Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! » Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! »

Notre Père

Prière du Pape François

Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit,
donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle
et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation.
Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière.
Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel, afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux.
Marie, Mère et éducatrice de Jésus, intercède pour chaque communauté chrétienne et pour chaque famille,
afin que, rendues fécondes par l’Esprit Saint, elles soient sources de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu.
Amen.
Retour Sommaire

Samedi 2 mai – Vivre la vocation avec joie et enthousiasme

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence

« Même dans nos fragilités et nos pauvretés, la foi nous permet de marcher à la rencontre du Seigneur Ressuscité et de vaincre même les tempêtes. En effet, il nous tend la main quand, par fatigue ou par peur, nous risquons de couler, et il nous donne l’élan nécessaire pour vivre notre vocation avec joie et enthousiasme. »

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean

C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples. Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment, plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. » Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu vraiment ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur ! Toi, tu le sais : je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. » Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre fut peiné parce que, la troisième fois, Jésus lui demandait : « M’aimes-tu ? » Il lui répond : « Seigneur, toi, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. » 19 Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Sur ces mots, il lui dit : « Suis-moi. »

Notre Père

Prière du Pape François

Père de miséricorde, qui as donné ton Fils pour notre salut
et qui nous soutiens sans cesse par les dons de ton Esprit,
donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle
et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation.
Soutiens-les dans leur application à proposer une catéchèse vocationnelle adéquate et différents chemins de consécration particulière.
Donne la sagesse pour le nécessaire discernement vocationnel, afin qu’en tous resplendisse la grandeur de ton Amour miséricordieux.
Marie, Mère et éducatrice de Jésus, intercède pour chaque communauté chrétienne et pour chaque famille,
afin que, rendues fécondes par l’Esprit Saint, elles soient sources de vocations authentiques au service du peuple saint de Dieu.
Amen.
Retour Sommaire

Dimanche 3 mai – Un éternel chant de louange au Seigneur

Signe de croix

Accueil de la volonté du Seigneur en reprenant les paroles du Psaume 142, 8-10 :

Seigneur, fais que j’entende au matin ton amour, car je compte sur toi.
Montre-moi le chemin que je dois prendre : vers toi, j’élève mon âme !
Délivre-moi de mes ennemis, Seigneur : j’ai un abri auprès de toi.
Apprends-moi à faire ta volonté, car tu es mon Dieu.
Ton souffle est bienfaisant : qu’il me guide en un pays de plaines.

Lecture du passage de la Parole de Dieu suivie d’un temps de silence « Même au milieu des vagues, notre vie s’ouvre à la louange. C’est elle la dernière parole de la vocation, et elle veut être aussi l’invitation à cultiver le comportement intérieur de la sainte Vierge Marie : reconnaissante pour le regard de Dieu qui s’est posé sur elle, confiant dans la foi ses peurs et ses troubles, embrassant avec courage l’appel, elle a fait de sa vie un éternel chant de louange au Seigneur. »

Lettre de saint Paul aux Éphésiens (1, 17-23)

Frères, que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître. Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles, et quelle puissance incomparable il déploie pour nous, les croyants : c’est l’énergie, la force, la vigueur qu’il a mise en œuvre dans le Christ quand il l’a ressuscité d’entre les morts et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux. Il l’a établi au-dessus de tout être céleste : Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination, au-dessus de tout nom que l’on puisse nommer, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir. Il a tout mis sous ses pieds et, le plaçant plus haut que tout, il a fait de lui la tête de l’Église qui est son corps, et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ, lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

Notre Père

Prière pour les vocations, le 1er dimanche du mois, dans le diocèse de st Brieuc et Tréguier.

Seigneur Jésus, aujourd’hui comme hier,
tu ne cesses d’appeler des jeunes et des adultes de tous âges à te suivre.
Entends nos communautés chrétiennes qui te prient avec confiance pour les vocations.
Éclaire, fortifie et soutiens ceux que tu appelles à t’aimer et à te consacrer leur vie pour le service des autres
et pour l’annonce de ton évangile.
Nous te le demandons à toi qui es vivant pour les siècles des siècles !
AMEN

Retour Sommaire