Le commentaire du jour

Mercredi 3 juin 2020 : Mc 12, 18-27 Enregistrer au format PDF

Mercredi 3 juin 2020 — Dernier ajout mardi 16 juin 2020

Depuis lundi nous lisons le chapitre 12 de l’Évangile de St Marc. Nous avons quitté Jésus au chapitre 11 à Jérusalem et plus précisément dans l’enceinte du temple. Au chapitre 12 pas de notations de temps ou de lieu. Jésus répond aux polémiques qui l’oppose aux responsables d’Israël.

Aux versets 18-27 qui nous intéressent aujourd’hui, Jésus écoute des Sadducéens qui sont des conservateurs qui rejettent les doctrines apparues chez les prophètes après la Torah, les 5 premiers Livres de la Bible.Ils engagent une controverse au sujet de la résurrection des morts. Jésus leur répond de manière vive N’êtes-vous pas en train de vous égarer, en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu ? Jésus argumente par un passage du Livre de Moïse, afin de leur donner non des preuves mais des appuis, et Jésus leur redit Vous vous égarez complétement.

Nous aujourd’hui, nous savons et nous croyons que Jésus mort et ressuscité nous entraine à sa suite. Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants : Jésus m’appelle à croire à la Puissance de Dieu, plus encore en ce temps de Pentecôte.

DIEU DONNE LA VIE. La vie de nos chers disparus est éternelle. La promesse de vie à laquelle je suis appelée c’est ma relation à Dieu et aux autres et cela de tous temps, grâce à la Trinité. Cette promesse de vie qui est, qui était et qui vient.