Le commentaire du jour

Mercredi 22 avril 2020 : Jn 3, 16-21 Enregistrer au format PDF

Mercredi 22 avril 2020 — Dernier ajout mardi 21 avril 2020

Quelle bonne nouvelle ! Jésus nous dévoile ici le projet d’amour de Dieu pour nous les hommes, pour notre monde : Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique,afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Et ce projet, quel est-il ? Non pas nous juger, mais nous faire entrer dans la vie éternelle, cette communion d’amour avec Lui qui n’aura pas de fin. Et cette communion, cette vie éternelle, n’est pas pour demain seulement : elle est déjà pleinement offerte, pleinement commencée dans cette vie qui est la nôtre au quotidien. En avons-nous conscience ?

En refusant Jésus, l’homme se condamne lui-même. En refusant d’enter dans cette communion d’amour qui lie le Père, le Fils et l’Esprit, l’homme reste seul. Dieu ne porte pas sur nous un regard inquisiteur, mais un regard d’amour infini. Et l’Amour ne s’impose pas. Dieu respecte notre liberté.

Oserons-nous venir à la lumière du Ressuscité ? Accepterons-nous de nous laisser regarder par le Christ, de Le laisser dissiper nos ténèbres, ce que nous voulons cacher aux autres, ce que nous nous cachons parfois à nous-même, nos peurs, nos limites, nos refus ? Si nous laissons sa lumière nous pénétrer, nous éclairer, si nous agissons en Jésus-Christ, avec Lui et par Lui, alors nous pourrons être ses témoins dans ce monde qu’Il aime tant.