Le commentaire du jour

Mercredi 10 juin 2020 : Mt 5, 17-19 Enregistrer au format PDF

Mercredi 10 juin 2020

Nous continuons d’écouter Jésus qui enseigne sur la montagne. Chaque jour nous disons dans notre prière « que ton règne vienne » ce royaume c’est à chacun de nous de le faire advenir. Jésus nous y aide par son chemin de bonheur, et en nous disant que nous sommes le sel de la terre et la lumière du monde. Quelle responsabilité ! Aujourd’hui Jésus entre dans le cœur de son discours en s’adressant à ses disciples pour leur rappeler que la Loi et les Prophètes gardent toute leur place : Pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise, et je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.

La Loi donnée par Dieu à Moïse et rappelée par les Prophètes a permis de baliser les comportements sociaux. Alors que nous dit Jésus quand il précise qu’il est venu pour accomplir la Loi ? Accomplir c’est donner toute sa force et son sens à la Loi : Jésus invite à franchir une étape pour aller plus loin que l’application du commandement. Il l’a résumé en donnant sa Loi d’amour : aimer Dieu et aimer les autres comme soi-même. Jésus veut qu’on aille plus loin que la Loi donnée à Moïse : plus on écoute la Parole de Jésus, plus l’exigence est grande. Mais cette exigence ne doit pas être un idéal irréalisable.

Accomplir la Loi, c’est aller au-delà, au plus profond de nous-même, en vérité. Dans les versets qui suivent ce passage de l’Évangile de Matthieu, Jésus va nous donner des exemples en exagérant le trait, pour chercher à faire inlassablement le bien jusque dans nos pensées les plus intimes. Jésus veut que nos actes soient en accord avec notre cœur et nos pensées.

Cette exigence de vie pourrait être difficile à réaliser, si on ne comptait que nos seules forces. Dans la dynamique de la Pentecôte et de la Trinité, viens Esprit Saint pour nous donner cette force et aller plus loin dans l’amour fraternel.