Le Pardon de St Golgon - 26 Août 2007 Enregistrer au format PDF

Mardi 18 septembre 2007 — Dernier ajout samedi 25 novembre 2017
0 vote

Pardon de GOLGON – 26 AOUT 2007

Belle journée dans le quartier de Golgon pour fêter la réouverture de la chapelle au culte. Claude Favre nous relate le déroulement de la messe :

« A la fin d’un été bien maussade, une belle matinée ensoleillée pour illuminer un pardon à la fois spirituel et festif et accompagner la résurrection de l’intéressante chapelle de Golgon, en Trégastel.

La messe célébrée par le Père Eugène Teurnier et le Père Albert Gambart, curé de la Paroisse St François d’Assise dans le XIXe arrondissement de Paris, fut remarquable de recueillement, avec environ 300 fidèles accueillis pour moitié à l’extérieur de la chapelle et qui purent suivre la cérémonie grâce à des haut-parleurs installés par la municipalité.

L’homélie du Père Gambart insiste sur la recherche des racines de nos croyances et sur nos propres quêtes d’absolu et de sens à notre vie. Et nous pouvons trouver quelques réponses dans le silence et l’intimité d’une chapelle, sous le regard bienveillant des saints qui nous ont montré le chemin. Sachons ouvrir la porte.

Cette célébration fut aussi un moment de plaisir artistique en retrouvant les richesses du lieu, les poutres sculptées et les très belles

statues anciennes de St Golgon, ou plutôt Gorgon, et de St Doirothée,

sans oublier un magnifique Christ du XVIe siècle.

Cette journée doit être vécue non comme un aboutissement mais comme le départ d’un renouvellement spirituel avec des rencontres qui marqueront les grands moments de la vie d’Eglise, comme l’Avent ou le Carême. Donc, à bientôt à Golgon ! »

A la sortie de la messe, le Maire et le président de l’association, Albert Lissillour, ont fait le point des travaux, de la rénovation et de l’utilisation de la chapelle. On notera que le Maire a souligné le rôle de "facilitatrice" de la paroisse dans la résolution des problèmes et la concertation actuelle qui permet à la chapelle de conserver son caractère sacré tout en restant ouvert à des activités culturelles. Dans sa réponse le Président de l’association s’est félicité de l’actuelle coopération. Mais peut-être qu’on devra retenir de ses propos une phrase très symbolique : « La statue du Christ est revenue près de l’autel, Golgon est redevenue une chapelle » Le sacré est toujours important. Le pardon fut aussi l’occasion de retrouver, sous forme de diaporama des vues de la fresque et du retable.