La campagne de Carême 2020 du CCFD-Terre Solidaire Enregistrer au format PDF

Samedi 22 février 2020 — Dernier ajout dimanche 29 mars 2020

À chaque période de Carême, le pape François nous rappelle combien il est important d’être à l’écoute de son prochain, d’être bienveillant et de faire preuve de charité pour bâtir un monde plus juste et plus fraternel. Nous sommes tous invités, par notre engagement, à contribuer au « Temps des solutions » que nous appelons de nos vœux.

couverture livret -  voir en grand cette imageSemaine après semaine, le CCFD-Terre Solidaire nous propose un parcours spirituel pour construire une Terre Solidaire. Plusieurs étapes à partager avec ses frères et sœurs, en communauté, avec à chaque fois une invitation à ;

  • Écouter L’appel du Seigneur, à partir d’extraits d’un des textes du dimanche que l’on prend comme temps de méditation.
  • Contempler le monde, à partir d’une citation de Laudative ‘Si. Pour partager en groupe, ces textes nourrissent l’échange où chacun prend la parole à son tour en respectant celle des autres.
  • Chercher un chemin de conversion pour agir avec amour et justice, à partir de l’échange on recherche individuellement ou collectivement comment agir pour se rapprocher du Seigneur.
  • Offrir une action de grâce au Seigneur, à partir d’une prière, d’un chant. Prendre un temps de prière pour offrir à Dieu notre décision d’agir, de s’en remettre à lui, à sa présence, à son intervention dans notre vie.

Contre la faim, l’heure de l’écologie intégrale a sonné Un petit livret (disponible à l’Accueil St-Jean) explique cette démarche et nous propose un thème pour chaque semaine :

  • 1er dimanche, 1er mars : Défendre le droit de la terre (Gn 2, 7-9 ;3, 1-71)
  • 2e dimanche, 8 mars : Promouvoir un modèle alternatif : l’agroécologie (Mt 17, 1-9)
  • 3e dimanche, 15 mars : Assurer l’égalité entre femmes et hommes (Jn 4, 5-42)
  • 4e dimanche, 22 mars : Donner l’accès à l’eau pour bien commun (Ep 5, 8-14)
  • 5e dimanche : Que vienne « le temps des solutions » (Ez 37, 12-14)

Le temps des solutions

Nous devons faire l’expérience d’une conversion, d’un changement du cœur nous disent les évêques australiens et je citerai pour terminer un passage du document préparatoire du Synode sur l’Amazonie :

une transformation profonde du cœur, exprimée par un changement de nos habitudes personnelles est aussi nécessaire qu’une transformation structurelle, exprimée par un changement des habitudes sociales, des lois et des programmes économiques

.

Avec le pape François, mettons nos pas dans ce chemin de conversion intérieure.