Juin 2018 : la Foi par la marche Enregistrer au format PDF

Jeudi 31 mai 2018
0 vote

Au lendemain des célébrations pascales, notre diocèse organise chaque année des temps de pèlerinage à l’intention des jeunes de nos paroisses. Cette année encore plusieurs jeunes de la paroisse de Lannion et Pleumeur-Bodou ont pris part aux pèlerinages à Taizé et à Rome. Nous aurons leurs témoignages dans ce bulletin.

Partir en pèlerinage c’est se mettre en chemin ; quitter son lieu, s’éloigner du train-train quotidien qui nous absorbe un peu trop souvent pour marcher. La marche du pèlerin a toute autre dimension que par exemple la remise en forme matinale ou vespérale le long du Léguer ! (clin d’œil aux Lannionais). Dans sa marche le pèlerin va à la rencontre de Dieu qu’il fixe comme boussole. Cette relation à Dieu passe par la chaîne d’amitié qui se crée au fil des jours durant le pèlerinage, les temps de célébrations et d’écoute de la Parole de Dieu, et surtout les temps de silence et de méditation. Partir pour trouver Dieu de cette façon, rend en quelque sorte la foi agissante par nos pieds. C’est ce que nos jeunes ont compris quand dans la joie et la lumière de la Résurrection ils partent à Rome ou à Taizé pour annoncer le Christ ressuscité vainqueur du mal et de la mort. C’est un très beau projet qu’ils portent d’abord pour eux-mêmes car ils ont besoin de s’évangéliser ; mais aussi ils sont pèlerins-missionnaires pour communiquer l’espérance aux autres jeunes qu’ils rencontrent sur les lieux de pèlerinage pour ensuite revenir vivre de la joie chrétienne dans leurs communautés respectives. Voilà pourquoi c’est un départ en mission pour rendre compte de sa foi de baptisé. Cette mission en effet participe de celle qu’a tout baptisé d’annoncer le Christ au monde entier. Le pèlerinage est donc un moyen à notre portée pour vivre notre foi et rendre effective notre part d’engagement chrétien.

Le mois de Juin est aussi celui qui annonce les grandes vacances. Le beau temps estival s’ouvre devant nous et réchauffe nos cœurs des projets de départs en vacances en famille, du grand plaisir des temps de barbecue, du retour des rayons de soleil et des pique-niques sur les plages. Nos communautés paroissiales profiteront de ce beau temps pour vivre les temps forts des célébrations des différents Pardons. C’est un moment de retrouvailles des filles et fils du bourg autour de la chapelle, lieu souvent chargé d’histoires qui a vu tout le monde naître, grandir et entrer dans la vie active. La chapelle sert alors de « cordon » qui rassemble à nouveau tous. A travers les célébrations de ces fêtes du Pardon, le patrimoine religieux se trouve préservé, la foi est vécue et partagée, le pot d’amitié de la fin ravive et consolide les liens.

Père Serge KOUGNANDE