Le commentaire du jour

Jeudi 7 mai 2020 : Jn 13, 16-20 Enregistrer au format PDF

Jeudi 7 mai 2020

Aujourd’hui, on nous propose un petit retour en arrière vers le fameux soir du Jeudi Saint où Jésus lavait les pieds de ses disciples.

Jésus nous explique que, pour lui, il n’y a pas de hiérarchie. Il nous dit être venu en serviteur et nous annonce le bonheur si nous le suivons ainsi.

Ce soir-là, il anticipait déjà ce qui allait lui arriver afin que les Écritures s’accomplissent et c’est assez curieusement que j’ai l’impression qu’il nous parle d’un de ses disciples pourtant choisi par lui, pour nous indiquer que celui-ci allait lui faire un « croche-pied » lorsqu’il nous dit : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon. Quel croche-pied ! Oui, une véritable trahison !

Tout cela, il nous l’explique comme si nous étions des privilégiés et que nous soyons les premiers à croire qu’il est, Lui, le Fils de Dieu qu’il est venu nous révéler.

Si donc nous recevons quelqu’un envoyé par lui, c’est le Christ que nous recevons et nous recevons dans le même temps notre Père qui nous a envoyé son Fils.

Tout cela, nous le croyons mais cela devait être bien obscur pour ses disciples d’alors pour que Judas tombe dans le panneau tout comme Pierre qui l’a renié trois fois et les juifs qui ont vu dans les déclarations de Jésus un blasphème.

Seigneur, aide-nous à te recevoir dans chacun de nos frères en humanité. Aide-nous à ne pas tomber nous même dans le panneau et « frapper du talon » un étranger, un autre serviteur, voire un supérieur que nous pourrions rejeter.

Seigneur aide-nous à rendre les services que l’on attend de nous simplement et avec humilité.