Le commentaire du jour

Jeudi 28 mai 2020 : Jn 17, 20-26 Enregistrer au format PDF

Jeudi 28 mai 2020

Qu’ils soient un !
C’est avec ce souhait comme une dernière volonté, que se termine la belle prière de Jésus avant son arrestation et sa Passion, donc quelques heures avant sa mort.

L’Heure est venue, Jésus prie devant ses disciples et leur livre de son intimité avec le Père. Il prie pour eux mais aussi pour nous : Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui grâce à leur parole, croiront en moi. Dans ce testament, Jésus prie pour que tous soient UN comme toi Père tu es en moi et moi en toi. Qu’ils soient UN en nous eux aussi.

Voilà, sa mission est accomplie, le poids de ses paroles et du sens de sa venue, ce que l’évangéliste Jean nomme « sa gloire », est réalisé. C’est à nous désormais de reprendre le flambeau des disciples, à nous de continuer la mission pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

N’est-ce pas la plus belle preuve d’amour de Dieu ? : Il nous aime comme il aime son Fils et il nous demande de continuer la mission de son « Envoyé » venu nous dire combien est grand l’amour du Père pour ses enfants !

Pour cela, une consigne : l’unité. Est-elle possible ? Oui si nous nous mettons dans le cœur de Dieu où se vit la relation d’amour entre le Père, le Fils et l’Esprit, et où nous sommes attendus et accueillis : Qu’ils soient un en nous, eux aussi.