Le commentaire du jour

Jeudi 23 avril 2020 : Jn 3, 31-36 Enregistrer au format PDF

Jeudi 23 avril 2020

Entre deux rencontres de Jésus, avec Nicodème et avec la Samaritaine, le Baptiste répond : ce n’est pas lui, mais Jésus, l’envoyé de Dieu ; il est celui qui vient d’en haut… celui qui vient du ciel, de l’amour sans limites.

Lui qui est descendu dans nos enfers, est au-dessus de tous, en attente de nous, si souvent terre à terre, car celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai. À l ‘Ascension 2013, une participante à Diaconia a dit : Ce qu’on a appris dans notre groupe “Place et parole des pauvres”, c’est que Dieu est vrai. J’ai pu rencontrer des gens qui vivaient la croix, la souffrance, l’abandon, et qui vivaient une résurrection. C’est tout l’Évangile qui est vrai. Ce n’est pas vrai parce que je me force à croire, mais ce sont mes frères qui me disent que c’est vrai, (…) J’ai besoin de mes frères et sœurs pour découvrir que les Évangiles, c’est vrai, et j’ai en particulier besoin de ceux qui passent par des chemins plus douloureux.

Le Christ dit des paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. Recevoir sans mesure l’Esprit et découvrir que Dieu est vrai. Entre deux rencontres de Jésus, le Très Bas.