Et si on parlait des équipes liturgiques… Enregistrer au format PDF

Assemblée paroissiale du 23 avril 2019 sur le service de la liturgie
Dimanche 28 avril 2019 — Dernier ajout vendredi 28 juin 2019

Voici plusieurs semaines que la commission liturgie, issue d’une décision de l’EAP, réfléchit sur la façon d’intégrer les paroissiens à la réflexion nécessaire pour l’organisation, la coordination et l’harmonisation des équipes liturgiques dans la nouvelle configuration de la paroisse de la Bonne Nouvelle.

Pour cela, un questionnaire a été distribué à toutes les personnes intéressées. Nous en avons recueillis113 (arrivés dans les temps).

Le 23 avril, lors de l’assemblée paroissiale, un compte rendu exhaustif des réponses a été présenté. Il est maintenant consultable sur le site de la paroisse.

Grâce à cette démarche, nous avons pu cerner les préoccupations majeures qui sont relatives à la taille des équipes, aux horaires de réunions, au partage de la Parole, aux chants et à l’animation ainsi qu’aux difficultés de communication à l’intérieur de certaines équipes mais aussi au niveau des relais ou de la paroisse.

Nous avons aussi trouvé des propositions intéressantes et constructives pour améliorer le fonctionnement des équipes comme par exemple la mutualisation des préparations, la création d’un réseau d’équipes, la demande de formation pour les différents services (lecture, chant, animation).

En deuxième partie de matinée, pour répondre à des interrogations formulées dans les questionnaires, Marie-Anne Giron a donné quelques éléments de formation essentiels sur le déroulement de la messe et sur le sens de certains rites (consultables aussi sur le site). Enfin, nous avons demandé aux participants de réfléchir sur une situation tout à fait improbable de création « ex nihilo » d’une nouvelle paroisse avec des contraintes particulières : 10 clochers (5 à la campagne, 2 en bord de mer, 3 en ville, un seul prêtre et un seul diacre, une école catholique, un groupe scout, une université, un hôpital, un EHPAD). Tout est à organiser, rien n’existe encore…

L’objectif était de partir d’une situation différente de la nôtre, mais avec quelques similitudes, afin de provoquer une réflexion qui ne puisse pas s’appuyer directement sur notre vécu paroissial.

Dans ce scénario, le nombre de clochers, leurs situations géographiques ainsi que l’effectif réduit des clercs sont des contraintes qui impactent la vie de la paroisse et qui doivent générer des solutions réellement novatrices. Des grandes lignes de réflexion se sont ainsi dégagées. Pour l’organisation des célébrations :

  • Une seule messe dominicale toujours dans le même lieu mais pouvant se délocaliser en bord de mer l’été.
  • Une seule messe anticipée qui tournerait dans les relais.
  • Des célébrations de la Parole sans eucharistie.
  • Les messes en semaine à l’EHPAD et à l’hôpital.

Pour le fonctionnement des équipes liturgiques :

  • Connaître les motivations et compétences de chacun.
  • Créer des équipes liturgiques inter-relais.
  • Mutualisation et coordination des équipes
  • Equipes ouvertes (lectures faites par des membres de l’assemblée).
  • Laisser la place à une équipe de jeunes avec la priorité pour le choix des dates (lycéens, étudiants).
  • Former des équipes intergénérationnelles.
  • Utiliser les nouvelles technologies.

Pour les chants et l’animation :

  • Créer une chorale mobile.
  • Former des animateurs de chants.
  • Elaborer un répertoire de chants comprenant des chants classiques et des nouveautés.

Dans un ordre d’idées plus large, le covoiturage pour les fidèles, les affichages à l’extérieur des églises (plus clairs et visibles) ont aussi émergé.

Ces pistes de réflexion sont encore à creuser. Il peut y en avoir d’autres… La commission va continuer son travail, à partir de cette base, avec vous, dans le but de fixer des orientations concrètes.

Le chantier est ouvert. Un chantier pour nous ouvrir des perspectives dans ce contexte de fragilité et de nouveauté qui est le nôtre : fidèles moins nombreux, âge, étendue de la paroisse, quinze relais avec des vitalités différentes… L’enjeu missionnaire est toujours au cœur de notre foi, avec le désir profond de trouver l’énergie communautaire (chacun selon ses moyens et ses talents mais ensemble) pour continuer notre chemin d’évangélisation vers ceux qui sont au seuil ou encore loin de nous… Comme un souffle d’Espérance.

Michèle Woiry-Colin, déléguée pastorale

En pièces jointes, le diaporama de restitution des questionnaires, celui de la formation sur la messe et une synthèse des remontées par tablée.