Le commentaire du jour

Dimanche 31 mai 2020 (Pentecôte) : Jn 20, 19-23 Enregistrer au format PDF

Dimanche 31 mai 2020

Tant bien que mal nous voici parvenus au terme de notre temps pascal. Il y a 50 jours, alors que nous étions confinés, nous avons célébré les uns et les autres, souvent en famille, église domestique, d’une manière ou d’une autre nous avons fait mémoire de la Résurrection du Christ. Puis, comme aux apôtres, eux aussi confinés pour une autre raison que nous, Jésus nous a répété qu’il nous fallait nous préparer à recevoir une force d’en haut. Et en ce jour de Pentecôte, c’est ce qui se réalise : aujourd’hui, l’Église entière demande de toutes ses forces un renouvellement intérieur.

Le mot Pentecôte vient d’un mot grec « penta » qui signifie 50. Et cette fête remonte bien avant Jésus-Christ. Elle célébrait chez les juifs le don des 10 commandements sur le mont Sinaï, 50 jours après la sortie d’Égypte. Et c’est en ce jour de fête qu’un autre don est fait aux hommes, que l’Esprit Saint descend sur les apôtres. Et je voudrais aujourd’hui m’arrêter plus spécialement sur 3 appels, 3 grâces que la Pentecôte produit en nous. Grâces qui sont d’ailleurs celles du sacrement de confirmation, notre Pentecôte personnelle. En recevant et en priant l’Esprit Saint, nous sommes appelés :

  • à témoigner de notre appartenance au Christ : nous sommes chrétiens ;
  • à prendre notre place dans l’Église ;
  • et à évangéliser les autres. C’est bien en effet ce que nous révèlent les textes d’aujourd’hui (…)

Voir en ligne : Lire l’homélie complète