Le commentaire du jour

Dimanche 26 avril 2020 : Lc 24, 13-35 Enregistrer au format PDF

Dimanche 26 avril 2020 — Dernier ajout samedi 25 avril 2020

« Avoue, Cléophas, qu’il a de drôles de manières de faire, Jésus, pour annoncer au monde sa résurrection ! Il s’est adressé d’abord à une femme ! Elle est venue au tombeau avec ses amies et la voilà devenue premier apôtre, la première « chargée de mission » ; « va leur dire » lui a dit Jésus !!! Incroyable. Jésus ne s’est même pas montré à Pierre qui pourtant était venu au tombeau avec Jean ! Eux, ils n’ont eu droit de voir qu’un tombeau vide ; et pourtant, ce n’est déjà pas si mal, parce que cette absence a révélé une nouvelle présence. De ce manque est né le désir de Le voir. Nous aussi nous vivons cette absence….

Mais quel est notre désir aujourd’hui ?

Il n’empêche que ce fut tellement déroutant pour les disciples qu’ils n’ont pas cru le témoignage des femmes. Ça aurait été des hommes, passe encore !!!! …

Dans l’Église, aujourd’hui encore, quelle est la place donnée aux femmes ? Quelle écoute donnée à leur parole ?

Puis Jésus s’est révélé encore à toi, Cléophas, et à ton compagnon, tandis que vous reveniez de Jérusalem. Mais franchement, Si j’avais été Jésus, je n’aurais jamais osé vous charger d’annoncer au monde sa résurrection parce que vous étiez dans la désolation la plus complète ! Jésus, lui, a pris ce risque. Il devait avoir vraiment foi en vous ! Au fait, qui marchait avec toi ? Je n’ai jamais su son nom. Après tout, ce pourrait être toi, cher lecteur… ou encore, moi, tu sais, ce disciple dont parle Jean, celui qui n’est pas nommé et que Jésus aimait ! (…)

Voir en ligne : La suite de l’homélie