Eclairage

Cinq petits mots Enregistrer au format PDF

Dimanche 1er mars 2020 — Dernier ajout lundi 2 mars 2020

Ne dis pas : je ne sais pas prier. Ce n’est pas vrai.
Tu sais dire bonjour, bonsoir. Tu sais dire merci, pardon.
Tu sais dire aide-moi ! Tu sais dire je t’aime…
Alors, tu sais prier.

Ces paroles sont de Michel Quoist un prêtre du Havre décédé en 1997, il fut l’auteur en 1954 d’un best-seller Prières dont elles sont tirées.

Je n’avais pas fait le rapprochement, mais peut-être en étais-je inspirée quand en 1977 j’ai composé pour des enfants, une chanson intitulée Cinq petits mots dont le but était l’apprentissage du savoir vivre ensemble. En voici le refrain :

Bonjour, bonsoir pardon, s’il vous plaît et merci
Cinq petits mots faciles, cinq petits mots gentils
Bonjour, bonsoir pardon, s’il vous plait et merci,
Cinq petits mots d’amour, cinq petits mots de tous les jours.

5_mots

Savoir vivre ensemble, savoir vivre ma relation à Dieu en utilisant les mêmes mots, pourquoi pas ? Dès son plus jeune âge on apprend à l’enfant ces mots simples de politesse qui sont comme des clés pour mieux vivre avec les autres et qui ouvrent leur cœur ; cinq petits mots qui peuvent tout simplement devenir les mots de la prière : Bonjour, bonsoir, pardon, s’il vous plait et merci, des mots auxquels un père et une mère, ne peuvent rester insensibles !

Aujourd’hui comme au temps de Jésus résonne en moi la demande de ses disciples Seigneur, apprends-nous à prier ! (Lc 11, 1). Et s’il devenait un cri du cœur d’un lecteur de cet éclairage me disant : C’est bien beau d’écrire tout ça, mais toi aussi apprends-nous à prier avec ces mots que tu fais chanter !

À toi ami lecteur qui me poserais cette question j’ai envie de dire que chaque fois que tu te rassembles avec d’autres chrétiens pour célébrer l’Eucharistie, ne commences-tu pas par dire « bonjour  » en faisant le signe de la croix ? Puis vient le « pardon  » de la prière pénitentielle : Seigneur, prends pitié ! Cri de foi en Dieu miséricordieux ; le mot « pitié » dit la bonté miséricordieuse et fidèle dont Dieu entoure son peuple (Ex 34, 6). Le Christ à qui nous nous adressons c’est la pitié de Dieu manifestée aux hommes. La prière universelle n’est rien d’autre que la prière de demande et le « s’il te plait » se trouve dans le refrain : écoute nos prières, exauce-nous ! Nous te prions pour le monde, l’Église, les plus démunis, notre paroisse, nos familles. Le « merci  » de la prière eucharistique est une action de grâce pour Jésus qui se donne au Père par l’Esprit pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

Ici pas de « bonsoir  », mais un Allez dans la paix du Christ qui nous envoie vers nos frères, vers tous ceux avec qui nous sommes en relation, tous ceux à qui nous sommes appelés à dire bonjour, bonsoir, pardon, s’il vous plait, merci !

Eh oui ami lecteur ! La prière n’est rien d’autre qu’une relation de confiance fidèle et profonde avec quelqu’un qu’on aime, qu’on connaît ou qu’on aimerait connaître, mais surtout quelqu’un qui nous aime, qui nous connaît et nous fait confiance ! Les mots de la prière sont ceux de la relation du savoir vivre ensemble, parce que aimer Dieu et aimer son proche, tu le sais bien ça va de paire !

Alors, avec confiance n’hésite pas à exprimer des mercis, des pardons, des demandes, des cris au Seigneur. D’autres l’ont fait avant toi dans les psaumes !

Ce ne sont que cinq petits mots d’amour, cinq petits mots de tous les jours…