Le commentaire du jour

Jeudi 16 avril 2020 : Lc 24, 35-48 Enregistrer au format PDF

Jeudi 16 avril 2020 — Dernier ajout samedi 18 avril 2020

Elle passe par bien des émotions et des réticences, cette assemblée : oui, il est apparu à Simon… Il est là, présent ?… ! Frayeur, joie mêlée d’étonnement…

Jésus parle : La paix soit avec vous, présente mains et pieds, traces des clous. Pourtant, on n’ose y croire.

Ce qui lève le doute ? Jésus demande à manger ! Il s’invite à la table des disciples. En plus de la réalité corporelle, donnée à voir et à toucher, ce qui atteste que le Vivant est devant nous, c’est la demande, qui rappelle toutes les relations nouées, les repas partagés. Oui, il y avait aussi des poissons lors de la multiplication des pains. Et les Onze sortent de leur étonnement en devenant hôtes.

Pourquoi Luc met-il l’accent sur la réalité de la résurrection ? C’est peut-être que le message de Pâques vient se déployer dans cette réalité des relations humaines ? Dès lors, le cœur peut recevoir la Parole de Dieu dans les Écritures, en cohérence avec toute la vie de Jésus et avec la mission. À vous d’en être les témoins… y a plus qu’à… Dans la prière du matin :

« Christ vainqueur, sois au milieu de nous
Toi seul réconcilies, toi seul régénères,
que tes baptisés changent ce monde sans justice. »