Le commentaire du jour

Mercredi 15 avril 2020 : Lc 24, 13-35 Enregistrer au format PDF

Mercredi 15 avril 2020 — Dernier ajout samedi 18 avril 2020

Nous connaissons tous ce passage mais avons bien perçu comment procède Jésus avec ses deux compagnons ? Il ne commence pas par leur assener des vérités, il commence par parler avec eux, les interroger sur ce qui les préoccupe, tout en les accompagnant sur leur chemin. L’expression est belle car accompagner les personnes sur le chemin c’est aussi cela.

Sont-ils de bons juifs pratiquants ? L’histoire ne le dit pas et ce n’est pas important. Jésus regarde au départ ce qu’ils sont, quels sont leurs soucis du moment.

Ensuite il commente les Écritures, car c’est là que l’on va trouver des réponses à nos questions. Non pas des recettes toutes faites, mais des paroles qu’il faut faire nôtres, intégrer et discerner. Nous serons finalement jugés sur cette écoute de l’Ecriture

Mais quel est le deuxième compagnon de Jésus ?Est-ce un autre homme ? Et pourquoi pas la femme de Cléophas ? C’est une hypothèse qui existe dans la bouche de certains exégètes. En tout cas Luc ne nous dit rien. Peut-être que tout simplement c’est à nous de nous identifier aussi à ce personnage discret qui n’en finit pas de connaître le Christ ressuscité.

Vos témoignages

  • 15 avril 2020 : Lc 24, 13-35 15 avril 2020 16:02, par Théophile

    L ’Evangile du jour appelle de notre part 3 remarques :

    • Jesus n’est pas reconnu malgré une longue marche ensemble….Marie Madeleine et les femmes au tombeau ne l’ont pas non plus reconnu , ni les apôtres lors de leur pèche infructueuse toute la nuit, après la résurrection, au lac de Galilée. Donc son corps ressuscité n’est plus tout à fait celui d’avant la Croix. Conclusion les nôtres ne seront plus les mêmes non plus au dernier jour. Plus de petit(e)s ni de grand(e)s, de frèles ni de gros(se)s, de beaux et belles ni de « moches », d’"handicapé(e)s ni de bien portant(e)s ……nous espérons tout de même que malgré les mots de St Paul nous resterons les hommes et les femmes !!!!
    • Jesus, dans les 3 cas, est reconnu par les signes qu’il donne : sa voix pour Marie Madeleine, la fraction du pain à Emmaus, la pèche miraculeuse au lac le matin…..Donc nous aussi au dernier jour ce seront les signes positifs et concrets que nous avons posés dans note vie qui nous ferons nous reconnaitre
    • alors en final, comme les disciples d’Emmaus, reprenant à pied immédiatement le chemin de Jerusalem, nous seront tellement contents que la joie éternelle nous envahira et que le banquet promis sera vraiment HEUREUX dans les vignes du Seigneur !