Samedi 1er janvier 2011 — Dernier ajout samedi 25 novembre 2017

Messe de Noël à l’église de Trébeurden Enregistrer au format PDF

0 vote

Messe de Noël à Trébeurden

« Franchir la porte » 

« Franchir la porte » …. C’est l’appel qui introduit le conte qu’Hervé nous présente.

Un conte sur le tableau de la nativité d’un peintre russe : Rossine.

Un conte ? Eh bien non ! Une réalité, car le peintre habite Lannion, le tableau est exposé ce soir du 24 décembre 2010 dans l’église Saint Yves de Lannion.

Nativité de Rossine -  voir en grand cette image
Nativité de Rossine

A plusieurs reprises au cours de la veillée, le Père Pierre appelle l’assemblée à manifester la joie de Noël : en frappant dans les mains …jusqu’à danser …pourquoi pas ? « Les arbres des forêts dansent de joie devant la face du Seigneur, car il vient, pour gouverner le monde avec justice. » (Psaume 95). Les enfants accompagnent en agitant clochettes et percussions.

Au cours de la lecture de l’Evangile, un jeune couple présente l’enfant Jésus et le dépose dans la crèche, « … Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. » (Luc, chap. 2).

L’homélie du Père Pierre, forte en voix et en foi, capte toutes les attentions, et aussi celles des nombreux petits enfants assis sur les marches de l’autel.

Déjà réunis autour de l’autel pour prier Notre Père, après la communion les enfants processionnent, pour déposer à la crèche une lumière, on comptera plus de cent lumignons.

L’envoi du Père Pierre invite l’assemblée, comme le conte du début de la veillée, à pousser et franchir la porte de l’Eglise.

Crèche de Trébeurden Noël 2010