Lundi 30 avril 2018 — Dernier ajout mercredi 9 mai 2018

Mai 2018 : Des « fake news » à la Bonne Nouvelle Enregistrer au format PDF

3 votes

C’est la CIA qui a organisé le 11-septembre, Les juifs et les francs-maçons gouvernent le monde, Les musulmans veulent remplacer la population française… voilà quelques fake news, d’horribles bobards. Ils fourmillent sur les réseaux sociaux et sont hélas retransmis et commentés par des cerveaux fragiles.

Ne crions pas trop fort que nous ne sommes pas concernés : combien parmi nous sont amateurs d’astrologie ou de « signes » ? Et un sondage récent montre qu’il existe en France des gens qui pensent que la Terre est plate ! Vouloir convaincre son interlocuteur par des arguments ne fait que le renforcer dans son opinion.

Voilà qui doit nous interroger et le dimanche 13 mai 2018 est justement la 52e Journée mondiale des Communications sociales. Le thème en est « La vérité vous rendra libres » (Jn 8, 32), fausses nouvelles et journalisme de paix. C’est aussi celui de ce bulletin. Pour cette occasion, le pape François a publié un texte dans lequel il montre comment ces bobards sont basés sur des stéréotypes et des préjugés, exploitant des émotions immédiates et faciles. Si le serpent de la Genèse (Gn 3, 1-15) a été le premier auteur d’une fake news, il n’a pas été le seul ; d’où l’importance d’éduquer à l’esprit critique, même chez nos jeunes. Devant toute information posons-nous les bonnes questions : quelle est sa source réelle ? Est-elle reprise sur un site crédible comme un titre de presse reconnu ? Plus elle est étrange plus elle doit être étayée et précise, et si la source n’est pas vérifiée elle doit être présumée comme fausse.

« La vérité a quelque chose à voir avec la vie entière », nous dit le pape François et la seule vérité crédible est l’affirmation de Jésus : « Je suis la vérité » (Jn 14, 6). Cette vérité, personne sauf le Christ ne la détient. Du fait de notre baptême nous sommes tous « prêtres, prophètes et rois », célébrant le Seigneur, annonçant sa Parole et servant nos frères. Quelle est la place de la fake news dans ce programme ? Quel témoignage donnons-nous ? Car finalement c’est bien de cela qu’il s’agit : la Parole dont nous devons témoigner dans notre vie est une Bonne Nouvelle, pas un fatras de règles parfois douteuses. Comme le dit le pape François dans sa prière : Tu es fidèle et digne de confiance ; fais que nos paroles soient des semences de bien pour le monde. Souvenons-nous de cela la prochaine fois que nous surferons sur les réseaux sociaux.

Philippe Giron, diacre permanent