Éclairage

Si les cloches font partie du paysage sonore en rythmant la vie de nos paroisses, si elles nous disent d’où vient le vent qi apporte pluie ou beau temps, elles ont avant tout pour mission la convocation des chrétiens pour la prière.

C’est le thème choisi pour la 35e édition des Journées Européennes du Patrimoine des 14 et 15 septembre 2018.

C’est le titre d’un documentaire télévisé du 16 mai dernier sur Arte. Son but : nous démontrer les bienfaits de la méditation pour le corps autant que pour l’esprit. la gymnastique mentale qu’elle favorise pourrait même comme une cure de jouvence et favoriser un espoir dans la prévention de certaines maladies.

De la marche au quotidien aux grands pèlerinages dont les plus connus sont St-jacques de Compostelle et le Tro-Breiz en passant par les chemins empruntés par les pèlerins des pardons de la Clarté, de Tréguier ou d’ailleurs, le fait de décider de marcher oblige avant tout à sortir de chez soi.

Dans sa prière pour la journée de la communication, le Pape François écrit :  « Fais-nous reconnaître le mal qui s’insinue dans une communication qui ne crée pas la communion ».
Communication… Communion… deux mots à la fois si proches et si éloignés !

Dans la Bible les récits de vocation tiennent une place importante. De la Genèse aux Actes des apôtres, les exemples ne manquent pas ; ils décrivent comment Dieu appelle différentes personnes à jouer un rôle précis. Dans ces récits, on assiste à un dialogue entre Dieu et la personne qu’il appelle avant de l’envoyer en mission.

Érigé entre 5000 et 2000 av JC, le menhir de Saint-Uzec a été christianisé lors d’une mission prêchée à Pleumeur-Bodou en 1674 par le Père Maunoir, un jésuite appelé « Tad mad ».

Avec le bulletin de février, se termine notre réflexion sur « l’Eucharistie chemin vers Dieu ». Elle nous aura menés de l’entrée dans l’église pour sa visite jusqu’à la sortie, après avoir vécu les différentes parties de la messe constituées des rites de l’Accueil, de la Parole, de la Prière eucharistique et de la Communion, et d’en avoir interprété le sens.

Qu’elle soit modeste église ou chapelle de campagne, basilique ou cathédrale inscrite ou non aux Monuments Historiques, chacune d’elle a une âme qui lui est propre autant par ses signes extérieurs que par les symboles qui font qu’elle n’est pas une salle de rassemblement ordinaire.

Après le temps pascal dans la liturgie,nous revenons dans le temps dit « ordinaire », mais en ce qui concerne les dimanches il se poursuit avec deux fêtes solennelles : celle de la Sainte Trinité, puis le jeudi qui suit, soixante jours après Pâques, la Solennité du Saint-Sacrement du Corps et du sang du (...)

0 | 10 | Tout afficher